Les métiers

La fonderie propose une multitude de métiers porteurs, diversifiés et évolutifs permettant de s’épanouir professionnellement.

Des métiers porteurs et innovants :
La fonderie est présente dans différents secteurs d’activités innovants et tournés vers l’avenir : aéronautique, ferroviaire, automobile, nucléaire, éolien, architecture…

Des métiers variés :
Chaque étape du processus de production d’une pièce de fonderie fait appel à des compétences spécifiques : Conception / Bureau d’Etudes, modelage, moulage, noyautage, fusion/coulée, contrôle qualité, finition, traitement de surface, commercialisation, maintenance des installations, sécurité, environnement, …

D’importantes perspectives de carrières :
L’évolution des métiers et des technologies ainsi que la taille des entreprises offrent bon nombre d’opportunités d’évoluer en compétences et en responsabilité.
Cela exige de se former tout au long de sa vie.

Des métiers qui recrutent :
Les industries technologiques et métallurgiques recrutent près de 100 000 personnes par an pour remplacer les nombreux départs en retraite des années à venir et répondre aux enjeux liés à l’innovation et à la compétitivité.

Des métiers pour tous !
De l’opérateur fusion à l’ingénieur Qualité Sécurité Environnement, en passant par le Technicien en Bureau d’Etudes, tout le monde peut trouver sa place dans la fonderie.
La diversité des métiers et les différents niveaux de responsabilité permettent de s’épanouir professionnellement.
Au cœur de leurs valeurs, les fonderies ont fait de la mixité et de la diversité sociale, professionnelle et culturelle une richesse.

Des savoir-faire reconnus :
En France, près de 35 000 hommes et femmes travaillent ensemble chaque jour pour innover et concevoir des pièces de plus en plus complexes et assurent ainsi la compétitivité de la fonderie française dans l’économie mondiale.
Ainsi une grande partie de leur production est destinée à des pays étrangers (un tiers de la production est exportée).